Le cheval

Dans une odeur de brebis rance

Tiédir

Laurent Waeber (piano) est un saxophoniste et compositeur suisse né en 1975.

En tant que saxophoniste, il s’est produit en concert dans diverses formations de jazz comme ApOllonius AbRaham Schwarz, Nose, StracciaMutande, Guralumi, Bébert Arthex, Ortolan, et ponctuellement avec des instrumentistes tels que Richard Jean, Claude Jordan, Alex Theus, Steve Potts, ou Urs Leimgruber.

Il a participé à divers spectacles, notamment ”Amphibiose” par Les Nouveaux Monstres (Expo 02), ”Le saut en parachute” mis en scène par Jacques Roman (2003), ”Les sept péchés capitaux” de Tania de Paola (2006), ”Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité” d’Alexandre Doublet (2009-2014), et plusieurs spectacles de La Comédie Musicale Improvisée à partir de 2017.

Il a réalisé diverses compositions pour le théâtre : ”Mme de Staël ou le pouvoir de l’écrit” (2003) et ”Le papier peint jaune” (2004) mis en scène par Jacques Roman ; des arrangements de chansons pour la pièce ”Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité” d’Alexandre Doublet (2013). 

Il a aussi écrit pour la danse contemporaine : ”Lunatown” (2001), ”Lola la loca” (2002), ”Parce que je t’aime” (2004) et ”Le vilain petit canard” (2006), chorégraphies de Cisco Aznar. Il signe diverses bandes-son de films : pour Janine Waeber ”A corps écrit” (2004), pour François Yang ”Des bleus dans la police” (2007), pour Barbara Erni ”Les enfants de la balle” (2010), et pour Carole Pirker & Janine Waeber ”L’oasis des mendiants” (2014).

Sa discographie en tant que saxophoniste : ”Ortolan” (2004), ”Bébert Arthex ” (2008), ”Nose”, dont il signe les compositions (2011), ”Stranger than friction”, du groupe Stracciamutande (2014), et ”ApOllonius AbRaham Schwarz” (2016).

Gwenola Tabin (chant) est une pianiste, auteur-compositrice-interprète née en 1980 à Genève .

Elle étudie en parallèle la Physique (EPFL) et le piano classique aux conservatoires de Genève (avec Marcello Urio) puis de Lausanne (avec Georgi Popov.

Son attirance pour la forme improvisée libre ou venant du jazz la pousse à suivre, de 2011 à 2016, des cours et des ateliers à l’École de Jazz

et Musiques Actuelles (Lausanne).

Durant ces années, elle accompagne régulièrement des chanteurs lors de différentes soirées open-mic, soirées pendant lesquelles il lui arrive également de chanter.

Gwenola signe en 2014 la musique du film ”Des jeunes filles aux filles jeunes” de Darius Peyamiras.

Fascinée par l’alchimie des notes et des mots, Gwenola se passionne pour la chanson à texte qui se révèle comme la forme dans laquelle s’exprime le plus naturellement sa créativité.

Avec Laurent Waeber, lui même auteur-compositeur, elle fonde en 2017 le projet de chanson ”Xandre” pour lequel ils écrivent ensemble ou tour à tour les textes et la musique.